Le projet, origine.

Albin Stuart Peyron, né le 28/05/1897, marié à Jacqueline Soulié, née le 18 mars 1906 ont trois enfants.

En 1934, Ariane, l’ainée a 9 ans, Anne, 6 ans et Albin, 5 ans.

 

Albin Peyron acquit le terrain le 1 août 1934 et écrit la première lettre à Le Corbusier et Jeanneret en déclarant «être un fervent admirateur de tout ce que vous faites ou avez projeté» et lui demande de réaliser une maison de vacances.

 

Le Corbusier accepte d’étudier le projet et répond le 7 août 1934 : je serai personnellement très heureux de vous loger dans une belle maison Le Corbusier.

Sur la première lettre d’Albin et la réponse de Le Corbusier figure l’annotation manuscrite: "clients éventuels".

 

Les deux hommes se rencontrent à Paris à plusieurs reprises et échangent quelques correspondances . Il semble, selon quelques allusions faites sur un courrier que leur première rencontre eut lieu le 17 octobre 1934.

 

Albin sait ce qu’il veut. Il va d’ailleurs transmettre à Le Corbusier plusieurs dessins et des descriptions très précises de ses désidératas. Le Corbusier lui envoie à cette époque les plans d’une maison de Week End qu’il vient de construire dans la région Parisienne.

Mais Albin écrit à Le Corbusier qu’il désire quelque chose de très particulier et lui fourni une photo du terrain qu’il vient d’acquérir. Il insiste sur la localisation de la maison et précise qu’il souhaite une maison construite par un entrepreneur local, avec des matériaux simples, qui ferme bien l’hiver et rajoute même la disposition des pièces

 

: «la cuisine, les communs doivent être séparés des pièces d’habitation, les enfants éloignés également des terrasses. Le bain de soleil doit pouvoir se prendre le matin à l’abri des regards, les murs assez épais doivent isoler l’intérieur des variations de températures extérieures. Peu d'effort physique à faire, un escalier doux, des châssis de fenêtres simples».

 

Les correspondances s’enchainent et Le Corbusier n’a toujours pas réalisé un seul dessin de la maison entre septembre et décembre 1934.

Pendant ces quatre mois, Albin envoie une série de dessins et des descriptions précises qui vont finalement permettre la première esquisse de Le Corbusier réalisée en janvier 1935.

 

La convention entre Albin Peyron et Le Corbusier sera signée le 16 mars 1935.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now