Histoire de la création..

En décembre 1933, Albin Peyron Fils rencontre Le Corbusier à l'occasion de l’inauguration de la cité du refuge commandé par son père du même nom. Ils entretiennent vite de très bonnes relations.

A cette époque, une des soeurs d'Albin, Johanne Peyron (fille d'Albin et Blanche Peyron) se marie avec Alexander Andrew Matthyssens, frère de l’épouse du prince russe, Nicolas Molostwoff .

Zell Matthyssens (épouse de Nicolas) qui souhaitait s'entourer d'amis et qui était propriétaire de tous les terrains alentours du Clapet (ancien nom de La Palmyre) commune des Mathes, accepta de vendre un terrain à Albin qui demanda à Le Corbusier de lui construire une maison de vacances.

 

La famille Peyron était venue l’année précédente, en 1933 passer quelques vacances au Clapet et Jacqueline raconte :

 

«C’est en juillet 1934 que nous avons acheté le terrain sur lequel devait être construit le Sextant. Blanche Peyron était morte le 21 05 33 et avait laissé à chacun de ses 6 enfants, une petite somme qui allait -quant à nous- permettre la réalisation de notre projet. L’année précédente, nous avions passé avec elle quelques semaines au Clapet et nous avions été vivement attirés par la plage immense et la forêt de pins qui s’étendait sur 8km jusqu’à la grande côte. Plusieurs terrains appartenaient à Zell de Molostvoff- Matthyssens situés proche de sa maison et dans le désir de s’entourer d’amis, elle nous en céda un devant lequel se terminait une petite route sableuse et commençait la dune et puis la plage, la mer. Par derrière, c’était la forêt. C’est ainsi que l’architecte s’est trouvé partenaire de nos rêves et maître de leur réalisation.

 

Le Sextant commença à s’élever au cours de l’hiver et du printemps. Albin allait tous les mois voir les travaux et le chef d’oeuvre M Béran chargé de la coordination des divers corps de bâtiment. Il le rassurait aussi quant aux nombreux plans de détail qu’il recevait de Le Corbusier.

 

En juillet 1935, nous occupions enfin solennellement et joyeusement le Sextant, Ariane, Anne, Albin, Jacqueline et Albin».

 

Jacqueline PEYRON (juillet 1985)

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now